Bienvenue sur le blog des Entrepreneuses Créatives

mercredi 28 août 2019

Podcast - Les pépites : présentation !

Comme beaucoup de nos jolies découvertes, cette dernière s'est faire sur Instagram à l'occasion de notre challenge #monbusiness2019. Ici, on est un peu (beaucoup) fan de podcasts alors quand ces derniers parlent d'entreprenariat, on est encore plus fan. On ne présente plus la célèbre série Génération XX, connue pour cela, on aime aussi ceux de Sophie Roux, auxquel nous avons eu la chance de participer et qui interviennent plus dans le domaine développement personnel pour les entrepreneuses. Elle témoignera d'ailleurs à ce sujet dans la seconde édition de notre guide des Entrepreneuses Créatives, aux éditions Eyrolles. 

Aujourd'hui, nous vous parlons donc d'une autre série de podcasts spéciale entreprenariat : "Les Pépites" que vous pouvez écouter via ce lien ou depuis votre smartphone : https://soundcloud.com/les-pepites-podcast. Comme à notre habitude et parce que nous sommes toujours curieuses d'en savoir un peu plus, nous lui avons posées quelques questions pour vous donner envie d'aller, vous aussi, écouter les podcasts d'Alice.



1. Qui se cache derrière la série de podcast "Les Pépites" ?

Je suis Alice de Guyenro, fondatrice d’une première marque de chaussettes #madeinfrance « Mes Chaussettes Chéries », et d’une seconde qui verra le jour à la fin de cette année.



2. Comment vous-est venue cette idée de podcast et pourquoi vous êtes vous lancés dans cette aventure ?

J’ai toujours aimé rencontrer des entrepreneurs. Aussi, je suis une grande auditrice de podcasts, notamment sur le sujet de l’entrepreneuriat. J’aime écouter des retours d’expérience inspirants. Seulement, je me suis rendue compte que tous les invités de podcasts (souvent les mêmes d’un podcast à l’autre) partagent un point commun : la réussite. 

Alors que j’étais en train de lancer ma propre entreprise, écouter des podcasts m’inspiraient énormément, mais ne me donnaient pas de tips pour avancer concrètement. Comme moi, de nombreux jeunes entrepreneurs ou graines d’entrepreneur n’osent sûrement pas se lancer car ne savent pas comment avancer étape par étape. L’idée de mon podcast est alors née : recevoir des invités dont l’entreprise à moins de 2 ans afin de revenir sur les différentes étapes parcourues de l’idée jusqu’à la concrétisation de leur projet.

3. Comment choisissez-vous les entrepreneurs que vous interviewés ? Qu'apprenez-vous de toutes ces entrevues ?

Les invités de mon podcast entreprennent dans des domaines différents : mode, web, vin, produits ménagers, déco… Leurs points communs : leur entreprise a moins de 2 ans, et font produire en France ! C’est une valeur très importante pour moi, j’entreprends aussi en France. Et c’est tout naturellement que je ne me suis tournée uniquement vers des entrepreneurs Made in France.
Ces échanges sont très riches. Chacun à sa façon d’entreprendre. C’est alors que l’on apprend beaucoup sur les réussites de chacun mais aussi sur les difficultés ou ce qui n’a pas fonctionné. On peut alors s’inspirer de ces retours d’expérience pour entreprendre à sa façon ! 

Pour suivre ce podcast sur Instagram : @les_pepites_podcast



vendredi 9 août 2019

Témoignage : elle lance sa collection de vêtements d'allaitement




Il nous arrive de partager ici des projets qui ne sont pas encore "sortis de l'oeuf". Les entrepreneuses qui les ont pensé et monté en sont dans la dernière phase avant le lancement : celle du financement participatif. Nous vous avons déjà parlé ici plus d'une fois de crowdfunding pour créer votre marque, nous vous avons aussi donnée quelques conseils pour bien mener sa campagne de crowdfunding.

Aujourd'hui, nous sommes heureuses de vous partager le concept d'Aurélie : une marque de vêtements d'allaitement pour les mamans stylées. You&Milk proposera donc bientôt une collection de vêtements pour les mamans qui veulent continuer à s'habiller comme elles aiment tout en allaitement. Et le top dans tout ça, c'est que pour chaque vêtement acheté, un don sera fait auprès d'une unité maman-bébé en Côte d'Ivoire.

Aurélie partage sur ce blog son parcours, sa reconversion, son idée de marque de vêtement.




1. Qui se cache derrière la marque You and Milk ? et quel est ce concept ? 

Aurélie, trentenaire amour-heureuse et mariée, maman croc love d’une petite Thelma née en juillet 2018. Ancienne avocate, l’idée de créer ma petite entreprise me trottait dans la tête depuis un moment.  Avec la naissance de notre fille et l’allaitement que je vis comme une parenthèse très singulière et épanouissante, ça a été une évidence !

you&milk c’est une marque de vêtements allaitement & family, en coton bio (la collection dédiée à la campagne Ulule sera mixte : coton et coton bio, pour ensuite créer une première collection exclusivement bio) Pourquoi allaitement & family ? Car pour l’avoir vécu (et le vivre encore aujourd’hui avec bonheur), l’allaitement est avant tout une histoire de famille et un sacré travail d’équipe.

Le constat que j’ai fait est qu’il n’existait pas de marque autour de l’allaitement, habillant les mamans et les bébés. Beaucoup de marques proposent des concepts maman/fille, mais aucune ne le fait dans le cadre de l’allaitement, en pensant maman/bébé et non pas seulement maman/fille.

L’idée de départ (j’espère diversifier ma gamme et élargir mon offre ensuite) est de proposer un modèle de top d’allaitement en coton bio, décliné en 3 couleurs, avec une broderie et un jeu de mots frais et plein de peps autour du mot « milk" (comme mon nom de marque) propre à chaque couleur.

La première collection comporte également un body assorti pour bébé (de la naissance à 12 mois) décliné lui aussi dans les 3 couleurs et broderies, ainsi que le lange assorti également proposé dans les 3 couleurs et broderies, l’accessoire indispensable qu’on allaite ou qu’on donne le biberon !

Enfin, parce que le papa est un véritable pilier et soutien dans l’allaitement, j’ai également pensé à un tee-shirt pour les papas, ainsi que pour les femmes, mamans ou non, qui peuvent aussi être les soeurs, les amies, cousines,… everybody ! 

Je souhaite aussi (car j’ai également fait le constat qu’au moment d’une naissance, on pense très souvent à gâter bébé, mais un peu moins à gâter la maman) proposer des box de naissance autour de l’allaitement, afin que les futurs parents se sentent à l’aise avec le fait de mettre sur la liste de naissance de leur bébé, la "milk box" qui comprendra le top d’allaitement pour la jeune maman + le body assorti pour bébé + le lange toujours assorti.

Vous l'aurez compris, l’idée est donc de se positionner aussi sur le cadeau de naissance.




2. Comment passe t on du statut d'avocate à celui d'entrepreneuse ? Quels ont été vos challenges pendant cette reconversion ?

On sort plus que jamais de sa zone de confort ! Après des études longues et une expérience professionnelle de 10 ans dans le domaine juridique (aussi bien en cabinet d’avocats que grands Groupes), j’aspirais à « autre chose ». Une démission et un bilan de compétences plus tard, je me suis retrouvée clairement confortée dans l’idée que je devais me lancer, l’envie d’entreprendre étant très marquée dans mes aspirations.

Dans cette transition, on doit accepter d’être celle qui ne maitrise pas les éléments, celle qui a 1000 questions à poser alors qu’avant j’étais davantage celle vers qui on se tournait pour obtenir des réponses.
Il faut faire preuve d’humilité, de patience (aïe !), mais mon plus gros challenge a été de me familiariser avec le jargon et les process propres au Textile, d’apprendre les termes techniques, de comprendre qu’il y a des aléas en terme de délais et de perception chez les fournisseurs et l’atelier avec lequel je travaille.

La difficulté aussi c’est d’apprendre à travailler en solo lorsqu’on a été habituée à travailler en équipe, ne pas avoir u(e) collègue à qui on peut demander conseil dans l’instant en passant une tête dans son bureau. Maintenant, c’est mon mari qui joue ce rôle le soir au dîner ;). Le pauvre, je ne l’épargne pas ! 



3. L'humanitaire fait partie de vos actions, pourquoi s'engager dans cette direction ?

J’ai grandi auprès de parents très impliqués dans la vie associative, et dès mes études de Droit, je savais que je m’impliquerai à mon tour dans des projets humanitaires, l’envie de sortir de ma petite coquille bien confortable, de me retrousser les manches et d’être contributrice, actrice dans des projets humanistes. J’ai toujours été manuelle, donc l’idée d’aller oeuvrer sur un chantier pour aider à la construction d’une maternité, d’un centre de soins ou encore de maison pour des familles dans le besoin, il n’y a pas de plus belle motivation, croyez-moi ! 

Pour le moment, ma famille est ma priorité et notre petite Thelma est encore un bébé (dont je n’arrive pas à me séparer plus d’une journée #mamanpoule !), donc il m’est difficile, pour ne pas dire impossible, d’envisager de repartir en mission tout de suite.
Très naturellement, je me suis demandée comment je pouvais, à ma petite échelle, continuer d'aider ces pays où je suis allée en missions. J’ai pensé à la Côte d’Ivoire, un pays qui m’a énormément marqué et où je suis partie à 2 reprises en mission. 

Ma première mission là-bas avait consisté dans la construction des annexes d’une Maternité avec une super équipe.
Ayant constaté les conditions de vie et alimentaires difficiles des jeunes mamans et de leurs bébés, je me suis dit qu’associer la marque you&milk à une action en faveur des mamans allaitantes, c’était l’évidence même. 

Grâce à chaque achat d’un top d’allaitement you&milk, un euro sera reversé à une association locale afin d’acheter pour ces bébés, du lait, de l’eau potable et des biberons. 
On ne peut pas acheter de l’allaitement mais on peut être acteurs dans l’aide apportée à ces familles ! 

On parle déjà avec mon mari de retourner en Côte d’Ivoire avec notre petite baby girl ! Emmener you&milk là-bas et accompagner ces familles, un de nos REVES les plus chers.




4. Quels conseils donneriez vous aux femmes qui souhaitent quitter leur travail actuel pour se reconvertir ou pour lancer leur business, ce qui présente toujours un risque ?

Ne vous dites pas que vous aurez « plus de temps pour vous » ou parce que c’est la tendance du moment, que vos amies le font, faites le parce que vous croyez dans un projet qui vous fera vous lever le matin, qui aura du sens, là où le salariat n’en a peut-être plus à vos yeux aujourd’hui !
Je ne donnerais pas le conseil de plancher sur un Business plan trop complexe (tout dépend de l’ampleur du projet bien entendu), j’ai échangé avec de belles Marques qui avaient fait le choix de zapper cette étape et ça ne les a pas empêchées de prospérer !

Se lancer, oui c’est grisant, c’est gratifiant ! Le conseil que je donnerais c’est aussi d'accepter de repartir parfois de zéro, sans garantie. Il faut aussi faire preuve d’une grande adaptabilité et de patience.

Mais c’est surtout se donner une chance de vivre sans regrets ! 


You&Milk a lancé une campagne de financement participatif que vous pouvez retrouver ici : https://mobile.ulule.com/you-milk/?lang=fr


samedi 3 août 2019

3 conseils pour préparer sa rentrée par YesOuiPages!

Un mois déjà que les vacances scolaires ont commencé et sans vouloir plomber l'ambiance, il va bientôt falloir penser à la rentrée... A moins que vous soyez plutôt du genre "last minute", généralement les entrepreneuses créatives, qui ont des enfants, sont plutôt prévoyantes. 

Dans ces moments de changement de rythme, notre meilleur ami reste l'agenda ! Noter tous ces rendez-vous, les périodes de créations, les marchés.... mais aussi les activités des enfants, les visites médicales. Bref, décharger sa tête sur le papier permet d'éviter un peu de cette charge mentale qui nous guette quand on travaille de chez soi notamment

Côté agendas, nous avons découvert ceux de la marque YesOuiPages qui nous a proposé de les tester. Nous en avons donc profité pour lui poser quelques questions sur le parcours de cette entrepreneuse à l'origine de ce nouvelle marque d'agendas papier.

1/ Qui se cache derrière YesouiPages ? En quoi votre concept ce distingue des autres papeteries françaises ?

J'ai créé YesOuiPages il y a bientôt un an et demi alors que je ne trouvais pas d'agenda qui me correspondait. Il y a pourtant des tonnes d'agendas différents sur le marché mais impossible de trouver un agenda avec une mise en page simple et claire, avec un choix de couvertures sympas et à un prix abordable. Je pense que le concept réside vraiment dans ces 3 notions : simple, abordable et avec un large éventail de couvertures (quand je dis large : il y en a 42 déclinées en 2 formats d'agendas pour les agendas 2019-2020 par exemple). Le but de ces agendas c'est vraiment de fournir un support clair à des journées qui sont pour la majorité de mes clientes déjà un peu surchargées... Et derrière YesOuiPages, il y a donc moi, Marion. J'ai 32 ans et je vis depuis 6 ans en Asie (au Vietnam ces 3 dernières années). 

Avant YesOuiPages, j'ai monté un restaurant ici au Vietnam avec mon amoureux et c'est ce qui ma donné le virus de l'entrepreneuriat. Mais au départ, je ne viens ni de la restauration, ni de la univers de la papèterie : j'ai travaillé 5 ans dans le textile, puis 3 dans le packaging. Et en parallèle de tout ça, j'ai toujours fait du design. Donc YesOuiPages, c'est un peu un cocktail de toutes mes expériences et toutes mes compétences : je m'éclate à toucher à tout et à développer ma créativité !






2/ La rentrée approchant, en quoi selon vous les agendas papier ont encore la place dans le sac à main des entrepreneuses ?

D'abord, je sais qu'en tant que créative, j'ai un rapport affectif avec le papier et les carnets. J'en ai des tonnes (et encore plus maintenant !), et je ne suis pas la seule ! Beaucoup des utilisatrices avec qui je discute me confessent leur passion pour les agendas et carnets en tous genre ! Je pense que toute personne qui utilise un agenda papier sait pertinemment qu'elle pourrait le remplacer par une app ou de simples rappels dans son téléphone, mais qu'il y a juste une préférence dans l'utilisation. 

Ensuite, je trouve personnellement que l'agenda papier est bien plus visuel qu'un support numérique : je vois tout de suite ce que j'ai de prévu, où, avec qui, et c'est aussi ce que beaucoup d'utilisatrices apprécient avec l'agenda papier. Et puis il y a aussi le fait d'avoir une trace "physique" : c'est hyper facile de revenir à une date précédente, voir à une année précédente, alors que j'ai le sentiment que la démarche est moins naturelle avec un support numérique (mais c'est peut être juste moi qui suis old school !)



3/ Pour partir sur le bon pied pour cette année scolaire 2019/2020, quels sont vos conseils côté planning ? organisation au quotidien ?

Mon conseil numéro 1 c'est de se laisser du temps pour les imprévus. Par exemple, si j'ai une tâche qui va me prendre 5h que je prévois 2 semaines à l'avance, je bloque ma journée entière, parce que je sais que j'aurai des imprévus de dernière minute ou des tâches urgentes qui vont venir se rajouter. C'est une bonne façon de se laisser la chance de d'accomplir ce que l'on a prévu, et donc de se sentir bien. Si au contraire, on surcharge ses journées, on se met une pression de folie pour tout terminer et soit on finit épuisée, soit on ne fait pas tout ce qu'on avait prévu et on prend donc le risque de se décevoir. 

Dans le même esprit, je pense qu'il est important de se concentrer sur 1 ou 2 gros projets ou priorités à la fois. Faites une liste de tous les gros projets à accomplir, et mettez-les dans l'ordre. Ça peut paraître bête, mais c'est hyper efficace pour se clarifier les idées et concentrer son énergie au bon endroit. 

Enfin, un dernier conseil que je donne beaucoup ces derniers temps, c'est de ne surtout pas hésiter à se faire aider. Je m'explique : le sens de l'organisation chez moi n'était pas inné, et le meilleur cadeau que je me sois fait c'est de me payer les conseils d'une coach. J'ai pu mettre à plat mes journées et trouver un système d'organisation qui me convenait. Franchement, ça m'a changé la vie !

mercredi 3 juillet 2019

Conseils pour enfin bien utiliser Instagram


Notre challenge #monbusiness2019 est lancé depuis le 1ier juillet sur Instagram et à cette occasion nous sommes ravies d'accueillir ici Jessica de Hello Someday. Nous lui avons posé quelques questions au sujet de ce média social très prisé des entrepreneuses créatives.... Voici ses conseils :

"La question qui revient de plus en plus souvent ces dernières temps lorsque je parle de mon métier de Social Media Manager chez Hello Sømeday est la suivante :"

“Comment se faire remarquer sur Instagram en 2019 quand on part de zéro ?”

Attaquer une présence professionnelle et favorable au business sur Instagram n’est pas chose facile en 2019 ! Il y a de + en + de comptes et donc, de concurrence. Mais je campe sur mes positions… c’est THE PLACE TO BE encore maintenant pour toutes les entrepreneuses qui veulent acquérir plus de client·s et de visibilité sur le web.

Alors, quels sont les conseils que je donne à mes clientes qui débutent pour qu’elles se fassent remarquer sur la plateforme ? Voici les 5 points à ne pas négliger pour démarrer solidement !



♦︎ L ’optimisation de ta bio.

On doit comprendre en un clin d’oeil qui tu es, ce que tu fais, pour qui et à quel endroit on peut te contacter. Use et abuse des emojis qui aèrent ton texte et le dynamisent !

Pratique des exercices autour de ton Pitch Perfect pour utiliser à bon escient le peu de caractères qui t’est laissé dans cette présentation de ton profil.

Pour t’aider, voici un exemple de Bio Formula :
J’aide (qui?) à (réaliser quels objectifs?) grâce à (les moyens que j’utilise).
ou Je (description de mon activité) pour (qui) afin de (description de la promesse faite à mon audience.)
Exemple : j'aide les femmes à se reconnecter avec leur puissance intérieure grâce au yoga.
Ce sera LE point central de ta bio, pour attirer puis convertir les curieux·ses en abonné·es qualifié·es...

♦︎ Ton positionnement.

Ton entreprise ne s’adresse pas à tout le monde et c’est ce qu’on doit ressentir en parcourant ton profil. Si je prends mon exemple, je m’adresse surtout aux entrepreneur·es solo.

C’est pile le moment où la mise en place d’une stratégie d’Avatar ou de Persona sera requises. Qui est ton ou ta client·e idéal·e et comment veux-tu que cette personne se sente en parcourant ton profil Instagram ?


♦︎ Ta stratégie de hashtags. 

Pour démarrer, le moteur de recherche d’Instagram et les influenceurs de ton secteur sont tes amis.
Je préconise de démarrer en utilisant entre 25 et 30 # par post. Si tu ne vois aucun résultat, varie le nombre, diminue-le, change tes choix de hashtags… Instagram est une grande plateforme de test ! Mets les mains dans le cambouis.

Des outils comme Hashtagify et All Hashtags peuvent t’aider à considérablement gagner du temps sur la plateforme en te proposant les hashtags les plus intéressants dans ton industrie.

Mon conseil : prépare-toi des listes de hashtags à l’avance en fonction des sujets pour ne pas “réinventer la roue” à chaque fois que tu veux publier. Prudence également : ne copie-colle pas 10 posts d’affilée avec la même suite de hashtags au risque d’être pris pour une spammeuse par Instagram et voir ta visibilité pénalisée.


♦︎ Ta régularité et ton implication.

Poster régulièrement sur ton feed Instagram est un must en 2019. Tous les jours ou tous les deux jours est devenu un minimum pour qu’Instagram continue à mettre en avant tes publications auprès de tes followers. Comment on fait quand on a une entreprise à gérer, une vie perso à préserver et des comptes de réseaux sociaux à alimenter aussi fréquemment ? Réponse : on s’organise à l’avance et on planifie beaucoup.

Des outils comme Later publient eux-mêmes sur Instagram les publications que tu programmes à l’avance, et c’est un gain de temps considérable pour les entrepreneuses qui veulent se développer !

Autres points sur lesquels être la plus régulière possible : utiliser massivement les stories et interagir avec tes followers et ta cible est un des secrets pour être pris au sérieux en 2019, attirer les abonnés et les faveurs de TOUS les algorithmes.




♦︎ Et enfin, last but not least, les thématiques que tu choisis d’aborder pour cadrer ton contenu. Partir dans tous les sens est le meilleur moyen de perdre ton audience et ton focus ! Pour reprendre mon exemple, j’ai 3 thématiques de prédilection et je m'y tiens : l’entrepreneuriat, le social media marketing et le développement personnel.



Et vous, quelles sont tes thématiques de prédilection et comment veux-tu les aborder ?

📩 Pour plus de conseils pour faire décoller votre compte Instagram en 2019, même si vous partez de zéro, rejoignez la formation gratuite de Jessica : le Club Insta ♥️ En attendant, Jessica se joint à nous pour vous souhaiter un bon challenge estival entre entrepreneuses créatives :-)