Bienvenue sur le blog des Entrepreneuses Créatives

jeudi 11 avril 2019

Vous allez aimer la paperasse !

C'est à l'occasion de notre challenge #monbusiness2019 que nous avons découvert avec notre compte Instagram : @entrepreneuses_creatives , celui de J'aime la Paperasse. Comme pour le coup, nous, nous ne sommes pas fans d'administratif  (même si on vous en parle pas mal dans tout un chapitre de notre livre Vendre et mettre en avant ses créations aux éd. Eyrolles), on trouve l'idée super utile que de mettre à disposition des entrepreneuses les infos utiles et clarifiées de leurs obligations légales et administratives. 

Nous sommes donc allées à la rencontre (virtuelle) de Stéphanie qui a lancé son site à la naissance de son second enfant (vivre la "maternité entrepreneuriale" !!!)





1.Quel est votre parcours et pourquoi avoir lancé “J’aime la paperasse” ?

Je m'appelle Stéphanie, j'ai bientôt 30 ans et je suis assistante administrative et auteure du blog J'aime la paperasse.Je baigne dans l'entrepreneuriat depuis le berceau. Fille de comptable, je m'étais promis de ne pas faire ce métier. Les galères de la période fiscale avec des heures de travail à n'en plus finir et toute la pression que cela engendre, non merci !!

C'est donc tout naturellement qu'une fois mon bac scientifique en poche, je me suis lancée dans les études... d'expertise comptable. Va savoir ce qui s'est passé, comment un beau jour je me suis dit que c'était le bon choix ! Pourtant, je ne l'ai jamais regretté. J'ai obtenu le diplôme de comptabilité et de gestion (l'équivalent d'une licence) avant de me dire que décidément, je ne voulais vraiment pas devenir comptable. J'ai donc intégré l'administration publique en 2010. Le rapport avec les entreprises y est différent, mais c'est intéressant de voir comment fonctionne "l'envers du décor".

Mais professionnellement, je ne m'y épanouissais pas. C'est ainsi qu'à la naissance de mon deuxième enfant j'ai lancé  "J'aime la paperasse". L'idée, c'est de concrétiser (enfin) le désir d'entrepreneuriat que j'ai toujours eu, en apportant une aide concrète à d'autres entrepreneurs.




2. Quel est la mission de votre entreprise ?

L'objectif de J'aime la paperasse est multiple.

D'abord, le blog permet d'apporter des éclaircissements sur des questions administratives qui ne sont pas si évidentes du poins de vue de l'entrepreneur. Les informations sont publiques, mais rechercher les renseignements, vérifier leur mise à jour, consulter les textes de loi, les synthétiser... Cela demande du temps et des connaissances de base pour pouvoir tout comprendre. Je tente donc de rendre cette information beaucoup plus accessible et dans un style plus agréable et fun que les les sites officiels ou les textes de loi.

Par ailleurs, je développe une formation pour condenser ce qu'un entrepreneur devrait savoir pour créer et gérer sa micro-entreprise d'un point de vue administratif.

Enfin, mon activité principale est l'assistance administrative pour accompagner directement les entrepreneurs dans leurs démarches ou dans leur gestion administrative.


3. L’actualité de la micro-entreprise/auto-entreprise change régulièrement, quels sont vos conseils pour rester informer et ne pas se laisser déborder ?

Mon premier conseil est de bien s'informer au départ pour démarrer sur de bonnes bases.

Les grands changements interviennent généralement en début d'année. Il est donc capital de se renseigner sur les changements à appliquer au 1er janvier de chaque année.

Pour le reste, je dirais de suivre une ou deux sources fiables pour être informé et surtout pouvoir vérifier les nouveautés qui se répandent par le bouche-à-oreille alors qu'elles sont parfois totalement erronées ! Je pense par exemple au cafouillage sur le logiciel de comptabilité ou de facturation qui serait devenu obligatoire pour tous les micro-entrepreneurs, alors que c'est faux.

Par contre, dès que l'entreprise commence à prendre de l'ampleur, en dépassant le chiffre d'affaires de la franchise de TVA par exemple, mon conseil est simplement de faire appel à un expert-comptable.

Les contraintes et l'enjeu deviennent plus importants et il vaut mieux éviter les négligences à ce niveau.



4. Vous proposez une formation, de quoi s’agit-il et à qui s’adresse-t-elle ?

La formation de J'aime la paperasse s'intitule "La micro-entreprise de A  Z : l’administratif facile".

Elle s'adresse avant tout aux futurs entrepreneurs ou à ceux qui se sont lancés récemment, même si des entrepreneurs installés depuis plusieurs années m'ont confié y avoir appris des choses !

Le concept de la formation, c'est d'inclure une certaine personnalisation et surtout une évolution :

- Le socle de la formation explique toutes les bases pour créer et gérer sa micro-entreprise sereinement.

- Une fiche personnalisée est adressée à chaque utilisateur avec les principales informations en fonction de son projet.

- La formation sera régulièrement mise à jour et enrichie de modules complémentaires pour faire un zoom sur des points précis ou présenter des questions-réponses.

J'ai déjà planifié des nouveautés qui devraient rendre service !



Pour suivre "J'aime la paperasse" :
- son site : www.jaimelapaperasse.com- son IG :  @jaimelapaperasse

jeudi 14 mars 2019

Morgane Lejeune rejoint le Carnet d'Adresses des Entrepreneuses Créatives



Nous sommes ravies d'accueillir au sein de notre CARNET D'ADRESSES de professionnelles aux prestations à destination des Entrepreneuses Créatives : une graphiste de talent Morgane Lejeune, dont le travail pourra vous aider à développer ou repenser l'identité visuelle de votre marque créative.

Nous lui avons posé quelques questions pour la connaitre un peu mieux et vous la présenter...



1. Quel est votre parcours ?

J'ai fait fait un lycée Arts Appliqués à la Souterraine, proche de chez mes parents, dans lequel j'ai obtenu mon bac Arts Appliqués.

J'ai ensuite parti aux Herbiers pour faire un BTS Design de Produits, j'ai ensuite intégrée un DSAA Design Global, dans lequel j'ai fait un stage de 3 mois dans une agence de scénographie, un de 1 mois dans un atelier de céramiste et un de 4 mois dans une agence de Design Global. Ensuite, j'ai effectué une Mention Complémentaire en Alternance au Sein du Groupe Seb entant que maquettiste. Et depuis Octobre 2017, je suis en autoentrepreneuse en tant que Designer Global, j'alterne entre des missions de graphisme, de Design produits et de maquettiste. J'ai depuis peu un CDI à mi-temps en tant que graphiste. 


2. Quelles sont les raisons qui vous poussent à travailler pour des entrepreneuses créatives ?

J'aime travailler avec des entrepreneuses créatives car elles sont déterminées, et qu'elles ont envies de réussir et de faire grandir leur projet. 

Elles sont fascinantes ! Et ça me plait de concrétiser un bout de leurs rêves, de les accompagner dans leur réussite.


3. Quels sont les projets qui vous font vibrer ?

Ce que je préfère, ce sont les projets qui le permettent de mélanger mes différents domaines de compétences.Je peux ainsi créer la charte graphique, créer du mobilier et pourquoi pas leur réaliser une maquette. J'aime ces projets car il a tout à inventer et qu'il faut vraiment créer une cohérence entre les différents supports. 


4. Quels conseils donneriez-vous aux entrepreneuses qui (re)pensent leur identité visuelle ?

Hum, je leur dirais qu'il faut créer une charte graphique qui leurs correspondent et qui correspondent à leur projet. Certes, il faut s'inspirer des tendances actuelles, mais un logo doit être pérenne dans le temps. Une identité visuelle comme son nom l'indique c'est une "identité", elle doit avoir du sens donc, il faut bien la penser pour pouvoir créer tout un univers autour d'elle.


Pour penser et travailler votre identité créative, nous vous recommandons la lecture de notre livre : Créer sa marque et son identité visuelle, pour small business (ed. Eyrolles)




lundi 11 mars 2019

Nos livres pour entrepreneuses créatives au salon Créations&Savoir-Faire

C'était le samedi 9 mars dernier à Paris : la première édition de Printemps du célèbre salon de loisirs créatifs, Créations & Savoir-Faire. Nous étions invitées par notre éditeur Eyrolles sur leur stand, pour une séance de dédicaces autour de nos livres : Vendre et mettre en avant ses créations, Créer sa marque et Organiser des ateliers créatifs




Nous y avons découvert un public un peu différent de celui que nous rencontrons habituellement en novembre/décembre. Nous étions en effet ravies de constater que les femmes séniors réfléchissent sérieusement à développer une activité entrepreneuriale une fois à la retraite. Nos livres pour entrepreneuses créatives les intéressent donc tout particulièrement pour préparer leur projet de façon solide et précise.

  


Ce fût aussi l'occasion de faire un point avec notre éditeur Eyrolles, qui nous accompagne depuis maintenant cinq ans dans l'écriture de nos guide à destination des femmes qui entreprennent ou souhaitent entreprendre. Nous allons en effet consacré une partie de ce premier trimestre 2019 à la mise à jour de notre second best-seller : Le guide des entrepreneuses créatives, pour vous proposer une seconde édition super enrichie.



                                

Journée Normandes en tête à Deauville

"Normandes en tête", c'était le vendredi 8 mars à Deauville : une journée entièrement gratuite dédiée aux femmes, tout statut confondu (entrepreneuses, porteuses de projets, en reconversion, salariées, en recherche d'activité...), rythmée d'ateliers et de conférences. Vous pouviez venir y peaufiner votre CV auprès de coachs, rencontrer des réseaux locaux de femmes, des entrepreneuses qui se sont lancées, ou encore assister à des ateliers pour vous forme à de nouvelles compétences comme le référencement, animés par Google, bien utiles pour vendre ses créations en ligne ou faire connaître sa marque créative sur le net.





 











Nous remercions la librairie du marché de Deauville pour avoir proposé nos livres aux visiteuses lors de cet événement qui a réunit un petit milliers de femmes normandes. Nous remercions aussi toute l'équipe de Normandes en tête de nous y avoir conviées. Sophie-Charlotte Chapman était en effet présente pour une séance de dédicaces et deux conférences autour de la thématiques "Nous sommes toutes créatives".





Retrouvez ici un aperçu de cette journée inspirante et enrichissante : https://youtu.be/F97UGAQITaI

dimanche 24 février 2019

Séances dédicaces sur le salon Créations&Savoir-Faire - Printemps 2019

Comme pour l'édition d'hiver, nous serons présentes sur l'édition de printemps du salon Créations & Savoir-Faire qui se déroulera Porte de Versailles du 7 au 10 mars prochain. 

Nous serons heureuses de vous retrouver sur le stand de notre éditeur Eyrolles le samedi 9 mars de 13h à 15h pour une séance dédicaces/conseils pendant laquelle vous pourrez découvrir nos derniers livres dont "Vendre et mettre en avant ses créations" et "Organiser des ateliers créatifs".




Vous pourrez en profiter également pour répondre à vos questions concernant votre business créatif ou votre projet créatif pour l'année 2019 ! Nous vous donnons donc rendez-vous le samedi 9 mars au salon... Pour acheter votre billet : rdv sur leur site : www.creations-savoir-faire.com



Une nouvelle plateforme pour faire connaître les boutiques de créateurs


Nous sommes toujours à l'affût des nouveautés pouvant contribuer au développement des entrepreneuses créatives qui nous suivent. Dernièrement, nous avons découvert via les réseaux sociaux un nouvel acteur susceptible d'intéresser les commerces physiques indépendants. Voici donc plus d'information sur Krémondo ...




1. Pouvez-vous nous en dire plus sur votre concept ?

Kreamondo.com est la première communauté internationale de boutiques, artisans et créateurs. Son guide digital géolocalisé vous permet de voyager à travers la création, en repérant autour de vous ou dans les lieux où vous vous projetez une sélection de boutiques indépendantes. Vous pourrez aussi bientôt découvrir des ateliers créatifs et vous procurer en ligne des créations originales conçues par des artisans. Notre nouveau site devrait voir le jour courant avril !


Kreamondo s'adresse à tous ceux qui souhaitent voyager et consommer de manière différente, responsable et authentique, tout en soutenant les boutiques indépendantes, les savoir-faire locaux et les artisans créateurs ! Nous vous invitons d'ailleurs à suivre nos voyages créatifs et découvrir de nombreux talents et univers sur nos réseaux sociaux.


2. Comment vous est venue l'idée de Kreamondo ?

C'est ce que nous racontons dans notre premier article de blog. Lors de mes nombreux voyages en France et à l'étranger, je n'ai pu que constater la difficulté à trouver des bonnes adresses pour y trouver des souvenirs et cadeaux fait-main, originaux et de qualité. Quant aux boutiques, aux artisans et aux créateurs, difficile pour eux de se faire connaître et de communiquer, au local comme à l'international, d'être présents et visible sur Internet. C'est de ce double constat qu'est née l'idée de fédérer autour d'une plateforme ces boutiques, artisans et créateurs.



3. Comment sélectionnez-vous vos boutiques ?

Vous le soulignez à juste titre, Kreamondo est une sélection. Nous ne cherchons pas tant l'exhaustivité que la qualité, puisque notre communauté d'utilisateurs, nouvelle et en plein essor, est sensible au caractère authentique de nos boutiques, à leurs univers originaux. Nous fonctionnons d'ailleurs sur la base de la recommandation, puisque c'est notre communauté qui nous suggère des boutiques. Enfin, pour être référencées, ces dernières doivent pouvoir accueillir du public, être indépendantes (ne pas appartenir à une grande marques ou chaîne de magasins), et proposer en majorité des articles d'artisans créateurs.

4. Quels conseils pouvez-vous donner aux boutiques, artisans et créateurs qui ont besoin de gagner en visibilité (à part vous rejoindre :) ?

Nous vivons une époque de transformation profonde, dans laquelle une manière plus responsable, éthique et durable, de consommer et de voyager émerge, face aux produits industriels, aux hypermarchés en ligne et aux circuits touristiques de masse.

Cette « longue traîne » que nous sommes,  il nous appartient, ensemble, de la fédérer, pour mutualiser notre visibilité autour de valeurs communes, et c'est d'ailleurs tout le sens de Kreamondo : l'union fait la force, rassemblons-nous pour faire le poids face aux « grands » !

Quant aux boutiques, artisans et créateurs, j'aurais envie de leur dire simplement : soyez-vous même, gardez votre authenticité, cultivez vos talents, vos savoirs-faire, c'est votre bien le plus précieux ! Et bien-sûr, soignez votre présence sur les réseaux sociaux.





Pour suivre le développement de Kréamondo :
- leur site : www.kreamondo.com
- leur instagram : @kreamondo



jeudi 14 février 2019

Vendre ses créations : l'arrivée d'un nouveau marketplace

Nous vous donnions, dans un article précédent, d'importantes informations sur la vente de créations fait-main sur les marketplaces. Le marché continue de voir disparaitre des plateformes indépendantes mais aussi d'accueillir de nouveaux intervenants. C'est le cas de la nouvelle plateforme "Mona Craft", orientée objets de décoration, qui vient d'ouvrir ses portes et qui a accepté de répondre à quelques questions...




1. Qui se cachent derrière Mona Craft ? 
Pourquoi ce nom et comment est née cette idée de marketplace ?

Mona Craft a été cofondée par Laetitia et Manon. Après des études en école de commerce, elles débarquent à Lyon et emménagent dans leurs premiers appartements. Elles refusent de décorer leurs chez-elles avec des pièces déjà vues, réalisées en série et vendues par de grandes chaînes de magasins mais elles ne peuvent s’offrir les œuvres d’Art hors de prix des galeries. De plus, les grandes plateformes manquent de transparence. Les revendeurs "made in China" se mélangent aux créateurs et parasitent les recherches. Déplorant ce choix cornélien, elles s’intéressent aux jeunes talents français, des créatifs avec peu de canaux de distribution.

Les co-fondatrices ont voulu répondre à deux points de douleurs : le jeune créateur en quête de visibilité et le consommateur consciencieux à la recherche d’une décoration singulière. C’est ainsi que naît Mona Craft, d’une déclaration d’amour aux créatifs, d’une envie de beau, d’une révolution contre le conformisme. Mona pour Mona Lisa, une icône de la pop culture qui appartient à tous, la muse abordable d’un Art élitiste, et Craft pour l’artisanat, l’artisan, le créateur.



2.    En quoi se différencie-t-il des autres déjà existantes ?

Mona Craft n’est pas juste une marketplace. La plateforme est un outil d’aide à la vente en ligne et nous accompagnons également les créateurs off-line.

Nous intervenons avant la vente, pour guider le jeune créateur dans la rédaction de ses fiches produits, la mise en valeur de son œuvre et la définition de son prix. En effet, nous sommes partisanes du juste prix, pas trop cher ni bradé et nous savons que cette tâche n’est pas toujours facile. La confiance ou la modestie tue le pragmatisme.

Puis nous accompagnons dans la vente aux particuliers et aux professionnels.

Nous négocions des partenariats avec des architectes d’intérieur, des organisateurs de salons et des acteurs de la culture. Nous aidons les jeunes créateurs à développer leurs canaux de distribution et leurs ventes bien au-delà de la simple marketplace.


3. Quels conseils donneriez-vous aux entrepreneuses créatives qui souhaitent vendre leurs créations fait-main (sur une marketplace ou autre) ?

Ce qui est important quand on se lance dans la commercialisation de ses créations, c’est d’être bien accompagnée. La vente et la promotion, c’est un métier. Le guide des entrepreneuses créatives et les autres ouvrages de Sophie et Sandrine (fondatrices de la communauté des Entrepreneuses Créatives) aux éditions Eyrolles sont des must-have de votre bibliothèque pour avancer plus sereinement.

Mona Craft agit également dans ce sens. Nous aspirons à conseiller les jeunes créateurs et à les sensibiliser aux enjeux marketing et commerciaux. Enfin, il faut aussi avoir confiance en soi et en son travail et..... oser !!!