Bienvenue sur le blog des Entrepreneuses Créatives

mardi 28 août 2018

Une fille qui code rejoint le carnet d'adresses des Entrepreneuses Créatives



Nous accueillons dans notre Carnet d'adresses à destination des Entrepreneuses Créatives des professionnelles dont les prestations correspondent à leurs besoin notamment en terme d'accompagnement, de développement web ou encore de conception graphiste. 

Nous sommes ravies de compter parmi les prestataires web présentes dans notre carnet : Amélie, créatrice de sites web sur mesure : Une fille qui code .


Nous lui avons posé quelques questions pour mieux la connaître et mieux vous la présenter !





1. Qui êtes-vous ? quel est votre parcours ? 

Je m’appelle Amélie et j’ai grandi à la campagne où j’ai toujours été encouragée par mes parents et ma grand-mère maternelle à faire des choses de mes mains. J’ai donc découvert les loisirs créatifs très jeune avec le tricot, les bracelets brésiliens, les bijoux en perles et plus récemment la couture. 

Etant plutôt douée à l’école j’ai été poussée à faire des études. J’ai donc commencé par un parcours d’ingénieur en agroalimentaire que j’ai complété par un master entrepreneuriat. Cette deuxième formation et la rencontre de mon associée m’ont permis de créer ma première entreprise dans … les loisirs créatifs ! L’année dernière j’organisais donc des ateliers de loisirs créatifs autour de la broderie et du tricot à Grenoble. Nos visions de l’entrepreneuriat, avec mon associée, n’étant plus en accord, nous avons décidé d’arrêter cette activité. Mais toujours attirée par l’entrepreneuriat et ayant eu à gérer notre site web pendant notre activité, j’ai décidé de refaire quelques mois d’études dans le développement web. 

C’est donc suite à cette formation que je me suis lancée en freelance dans la création de sites web. J’ai aujourd’hui 25 ans, je vis à Grenoble et j’ai créé Une fille qui code pour accompagner les nouveaux entrepreneurs dans la création de leurs sites internet afin qu’ils puissent développer leurs activités en ligne. 

2. Comment travaillez-vous ? Qu’aimez-Vous dans votre travail de freelance ? 

Lorsque je travaille avec mes clients, nous commençons toujours par nous rencontrer (physiquement ou par Skype) afin de discuter de leurs projets d’entreprises, de leurs besoins et de ce que nous pouvons faire ensemble. J’établis ensuite un devis pour ma prestation et je leur demande dans le même temps de m’envoyer les liens de sites qu’ils aiment ou qu’ils n’aiment pas visuellement afin que je vois ce qui leur plaît. Cela me permet de réaliser des maquettes visuelles sur lesquelles ils me font un retour. Une fois les maquettes validées, je les met en place sur Wordpress et je livre le site en moyenne sous 2 semaines. Une fois le site terminé, nous refaisons un rendez-vous afin que je leur explique comment fonctionne Wordpress, comment fonctionne leur site, où est-ce qu’ils peuvent modifier des choses et comment. C’est en grande partie pour cela que j’ai choisi d’utiliser la plateforme Wordpress, c’est pour permettre à mes clients d’avoir ensuite toutes les clés en main pour être autonome sur leurs sites et pour les faire évoluer comme ils le souhaitent. Mais bien entendu, je reste toujours disponible par la suite s’ils rencontrent des soucis ou s’ils ont des questions supplémentaires ! 

Ce que j’aime dans mon travail de freelance ? C’est d’abord la liberté. La liberté de travailler où je veux et quand je veux. Après ce n’est pas simple tous les jours, bien entendu ! Il faut travailler dur pour trouver de nouveaux clients et pour pouvoir vivre de ce travail tous les mois. Mais c’est toujours comme ça lorsque l’on monte son business, vos lectrices le savent mieux que personne ! Ce que j’aime aussi dans ce travail de freelance web c’est surtout le contact avec des personnes d’univers totalement différents et qui m’apprennent énormément de choses sur leurs métiers. 

Enfin, je pense que c’est aussi le fait d’être passée par cette recherche de site web avec ma première entreprise qui me pousse aujourd’hui à tout faire pour expliquer les choses simplement et pour que tout soit accessible aux nouveaux entrepreneurs lorsque je crée des sites internet. En effet, il n’y a rien de plus frustrant qu’un développeur web qui parle dans son jargon et qui ne fait rien pour rendre les choses plus accessibles aux novices. C’est pour cela que j’aime autant mon travail. 

3. Quels conseils donneriez-vous aux entrepreneuses qui souhaitent lancer leur site et/ou leur blog ? 

De ne rien lâcher ! Ma grand-mère maternelle avait une phrase très juste à ce sujet, qu’elle utilisait principalement lorsqu’elle faisait du tricot mais qui peut-être facilement transposable à l’entrepreneuriat : « Faire et défaire c’est toujours travailler »

Lorsque l’on monte son entreprise rien n’est simple et il faut souvent faire des choses puis les défaire pour arriver à ce que l’on souhaite au final. Mais c’est tellement enrichissant. Je leur conseille donc de s’accrocher mais aussi et surtout de parler de leurs projets dans toutes les occasions possibles. Des fois on n’imagine pas comme certaines personnes, qui ne sont pas du tout dans le milieu dans lequel on se lance, peuvent nous ouvrir des portes essentielles pour nous. Alors parlez, accrochez-vous et vivez votre rêve ! 


Pour retrouver Une fille qui code :- le site : unefillequicode.com- son IG : @unefillequicode



mercredi 8 août 2018

Fermeture de Dawanda : comment réagir ?

Comme un air de déjà vu.... Souvenez-vous, c'était l'été dernier et c'était la panique (à juste titre) pour les vendeurs du fait-main qui avaient construit leur activité et leur réputation sur le marketplace français Alittlemarket




C'est désormais le tour de Dawanda. La plateforme a annoncé début juillet, un peu comme une lettre à la poste, sa fermeture. Vous êtes concernés (consternés?) ? Vous vendez vos créations sur Dawanda et vous vous posez des questions quant à la suite à donner après le 30 août prochain, date à laquelle le marketplace d'origine allemande fermera ses portes ? Plusieurs solutions s'offrent à vous. 



1. Migrer vers Etsy 

Si elle n'est pas la solution que nous recommandons forcément, la migration de votre shop Dawanda vers Etsy est celle préconisée pour les vendeurs concernés (voir info sur le site). Vraisemblablement simple et gratuite, cette manip' vous permet de vous retourner facilement sans trop de réflexion. Notez cependant que malgré la notoriété mondiale du géant américain,  les intervenants y sont de plus en plus nombreux et la visibilité pour chacun s'appauvrit à chaque nouvel entrant....


2. Ouvrir votre propre site e-commerce

Et pourquoi pas prendre votre indépendance digitale et voler de vos propres aux ailes ? Il existe de nombreuses solutions abordables et simples pour construire votre propre boutique en ligne. parmi elles : Tictail, Bigcartel, 42stores, Wix, ou encore Shopify. Voici notamment le témoignage d'une créatrice ex-vendeuse sur Dawanda qui a fait ce choix : 


Fermeture de Dawanda : cette marchande a choisi de faire migrer sa boutique sur Shopify




3. Rejoindre un marketplace français à taille humaine.

Nous en parlons dans notre nouvelle édition de notre best-seller "Vendre et mettre en avant ses créations" (éd. Eyrolles) qui sortira à l'automne prochain, il existe de belles adresses françaises qui vous permettent d'ouvrir votre boutique pour vous lancer ou pour compléter votre offre. Parmi elles :


Mais la véritable réflexion à avoir, pour faire votre ou vos choix (les 3 solutions ci-dessus n'étant pas incompatibles) ne concerne pas tant le lieu de vente de vos créations que votre identité de créateur. Car que ce soit sur les moteurs de recherche ou sur les places de marchés (Etsy mais aussi Amazon Handmade - voir cet article du monde dont le titre est révélateur), le plus dur reste de sortir du lot. Pour cela, la solution que nous préconisons est "simple": créer et développer sa marque propre.




Créer sa marque et son identité

Pour ne pas être un vendeur parmi les autres, des petites mains dans l'ombre, pour éviter qu'à la question : "Oh il est chouette ton collier, tu l'as acheté où ?", la réponse soit le nom d'une marketplace et non le vôtre, il est important de vous pencher dès maintenant sur la création de votre marque et de son identité.

Notre livre aux éditions Eyrolles, "Créer sa marque pour small business" développe justement ce point : celui de la différenciation quand les entrepreneuses créatives sont de plus en plus nombreuses à se lancer. Oubliez le lieu de vente en ligne, il n'est au final que votre tiroir caisse : que vous vendiez sur votre propre site ou sur un marketplace, il vous faudra de toute façon miser sur votre identité de marque, votre ADN, vos valeurs, votre histoire... tout ce qui fait que vous êtes vous et que vous valez la peine d'être connu-e.



jeudi 5 juillet 2018

Ateliers créatifs : notre sélection de livre

Pour vous aider dans l'organisation de vos ateliers créatifs, mais aussi pour vous aider et vous appuyer sur des idées testées et des projets constructifs menées par des expertes sur le sujet, nous vous avons sélectionné une liste de titres de livres sur les ateliers créatifs pour votre propre bibliothèque. De précieuses ressources pour votre activité aussi bien techniques que pédagogiques.

Organiser un SYJUNTA (il sort en août 2018)



lundi 2 juillet 2018

Portraits d'entrepreneuses créatives

Notre projet photographique a enfin son site. Fruit d’une collaboration fortuite avec une étudiante en photographie en 2016 (depuis diplômée), ces portraits sont le témoignage du travail de ces femmes qui ont fait de leurs mains leur propre métier. Vous y retrouverez une série de portraits photo mais aussi sous forme de questions/réponses pour inspirer, nous l’espérons, un maximum de femmes porteuses de projets elles aussi.



Ce projet ne s’arrête pas là, il a vocation à grandir et à accueillir d’autres portraits, en images et en mots :
  • Vous êtes photographe et vous avez (ou allez) photographié(er) des entrepreneuses créatives en action, envoyez-nous vos clichés (ou lien) pour être publié(e) sur le site et que nous vous y présentions

  • Vous êtes créatrice et avez été photographiée dans un esprit similaire, contactez-nous pour que votre portrait soit publié sur le site.

lundi 25 juin 2018

Reconversion : quitter son job pour vivre de sa passion

La reconversion professionnelle est une problématique que bon nombre de nos lectrices ont rencontrée et rencontrent encore actuellement (pour celles qui nous rejoignent). C'est aussi un sujet d'actualité que les salariés en mal de sens dans leur emploi sont amenés à investiguer dans une optique d'épanouissement professionnel et personnel. 

Nous avons nous aussi toutes deux vécu une reconversion et nous sommes ravies de croiser la route de ces femmes qui souhaitent créer leur propre travail. Nous les accompagnons dans le développement de leur marque et les encourageons à développer leurs projets malgré leurs appréhensions, parce qu'elles le méritent. Nous recommandons cependant prudence et préparation.

Notre article dans le nouveau numéro de Créative Magazine vous donne plus de conseils sur comment sauter le pas pour quitter votre job et vivre de votre créativité, accompagné du témoignage de Cécile Crépellière, créatrice de la marque : www.mon-bijou-fantaisie.com .



jeudi 31 mai 2018

Sortie d'Organiser des ateliers créatifs et podcast

Aujourd'hui nous n'avons non pas une mais deux bonnes nouvelles à vous annoncer!

La première, c'est celle, tant attendue, de la parution de notre quatrième livre aux éditions Eyrolles : Organiser des ateliers créatifs !

Ce livre est l'outil idéal pour toutes les personnes souhaitant lancer ou développer son activité d'animatrice d'ateliers créatifs auprès d'adultes ou d'enfants. Nous sommes super excitées à l'idée de le savoir enfin sur les étagères de votre librairie préférée!

Et la deuxième bonne nouvelle, c'est que pour vous encourager à le découvrir, nous avons un petit cadeau pour vous: un cadeau de 30 min, à écouter où bon vous semble, grâce à Sophie de Creative Lifestyle qui nous a invitées dans la seconde saison de sa série de podcasts consacrés à la créativité. 




Nous y parlons de notre rencontre, de notre organisation pour l'écriture de ces livres à quatre mains, nous vous donnons aussi quelques conseils pour animer vos (futurs) ateliers créatifs. Bref, nous sommes ravies que Sophie nous ait proposé cet enregistrement qui permet de partager notre expérience sous un format différent et bien vivant !








mercredi 23 mai 2018

Nouveau livre : Organiser des Atelier Créatifs

Plus d'un an que nous travaillons dessus avec notre éditeur Eyrolles, et nos efforts, et ceux de tous les participants à ce livre, seront bientôt récompensés ! Nous ne l'avons pas encore en mains mais il nous tard de feuilleter notre nouveau guide à destination de ceux et celles qui souhaitent Organiser des Ateliers Créatifs. Cet ouvrage est destiné aux personnes qui souhaitent partager leur savoir-faire avec d'autres à travers des ateliers, des cours, des stages, des workshops. Pour cette occasion, nous avons interviewé une quarantaines d'entrepreneurs qui sont déjà passé à l'acte et qui partagent tous leurs conseils pour qu'à votre tour vous osiez vous lancer !

Il nous tarde de vous montrer l'intérieur mais en attendant vous pouvez déjà le commander en ligne sur vos sites habituels pour le recevoir le jour de sa sortie soit dans 8 jours !!!