Bienvenue sur le blog des Entrepreneuses Créatives

samedi 8 décembre 2012

J8 du Calendrier des Entrepreneuses Créatives

Entrepreneuse Créative : Mathilde Alexandre, créatrice de Mademoiselle Dimanche, design textile et objets de décoration.
Son actualité: Mademoiselle Dimanche vient de dévoiler sa nouvelle collection, Light!, une collection fraîche aux teintes douces inspirées de la lumière du nord".

Blogs / Site : http://www.mademoiselledimanche.com/
http://www.mademoiselledimanche-blog.com/




Son conseil :

"Avant de vous lancer, réfléchissez ! Il vaut mieux prendre du temps avant de se lancer pour bien définir son offre et sa cible, penser à son image et à sa communication et les mettre en place, se renseigner sur les différents statuts et bien le choisir... Cela fait gagner un temps précieux par la suite: avoir une ligne de conduite bien définie aide à s'y tenir et à avancer sans se poser toujours les mêmes questions. En effet, le risque de se lancer sans avoir tout bien pensé est de se perdre en chemin, et donc de perdre un temps précieux !
Attention, en particulier, au choix du statut : l'auto-entrepreneur, même s'il a ses avantages, n'est - et de loin - pas du tout le meilleur des statuts pour les créatives. L'auto-entrepreneur est imposé et paye ses cotisations sociales sur son chiffre d'affaire, c'est à dire sur la totalité de l'argent qu'il a encaissé. Or, lorsqu'on est "créative" et qu'on fabrique des choses, il y a forcément des matières premières à acheter, éventuellement un loyer d'atelier, des frais d'expédition des colis, etc... Toutes sortes de dépenses que vous ne pourrez pas déduire de votre CA, et donc des dépenses sur lesquelles vous payerez des impôts... Vous ne serez pas non plus assujetti à la facturation de la TVA, ce qui peut poser problème si vous souhaitez distribuer vos produits par le biais de boutiques. De plus, le CA est limité, ce qui ne permet pas beaucoup d'évolution. À l'auto-entrepreuneur, il vaut mieux préférer l'entreprise individuelle.
Enfin,
j'insisterai sur l'image de l'entreprise : soyez exigeantes envers vous-même, vos clients vous le rendront bien ! "

Sélectionnée par : Sandrine




6 commentaires:

  1. ha oui, l'auto-entrepreneur ce n'est pas si intéressant que ça mais comme ce n'est qu'un statut fiscal on peut facilement passer à la micro entreprise ou à l'entreprise individuelle classique, tout dépend d'une part de son volume de CA et d'autre part des autres revenus du foyer ! Vaste question !!

    RépondreSupprimer
  2. je suis en plein reflexion pour ouvrir ma boutique et je n'arrive pas à avoir les infos justes pour me déciser sur le statut a adopter je voulais devenir auto entrepreneur car j'ai un travail à coté mais là je ne sais plus du coup !!!

    RépondreSupprimer
  3. oui je me suis lancée il y a peu en auto entrepreneur et je me demande si j'ai bien fait.....

    RépondreSupprimer
  4. je n'en suis pas encore là, mais c'est vrai qu'il y a tellement de statuts différents qu'il faut être aidée par des professionnels pour choisir son statut. je ne savais pas qu'on ne pouvait déduire les frais du CA en étant autoentrepreneuse, merci pour les infos!

    RépondreSupprimer
  5. Pas facile de faire un choix de statut ..alors merci pour ton conseil ..tjs en mode réfléxion..je prend mon temps comme tu le dis ..:)
    Bon dimanche

    RépondreSupprimer
  6. En même temps quand on a une activité aussi comme moi à côté, c'est plutôt pas mal, car on ne paye que quand on rentre de l'argent. Et en prélèvement libératoire, le % d'impôt est vraiment faible. le CA est limité à 81 000 euros je crois !! ce qui est pas mal, et puis si on dépasse ce n,'est pas grave on passe dans le régime "entreprise individuelle" ça se fait automatiquement il me semble. Et puis les régimes fiscaux sont différents.
    Les 3 premières années sont exonérée de la CFE cela donne ces trois années pour faire de sa petite entreprise une affaire viable ... Si au bout de 3 ans on ne peut toujours pas payer cette CFE (ancienne taxe pro) c'est que l'entreprise peinera toujours. Se lancer directement en entreprise individuelle c'est pour moi une réflexion qui ne se fait que si les produits vendus sont comme mademoiselle dimanche autre chose que de la création "fait-main" avec des fournisseurs, intermédiaires, achats nombreux revente ...
    pour ma part, j'achète la matière première je fabrique, je vends le statut auto entrepreneur en micro me suffit amplement, il faut effectivement bien étudier son produit.

    RépondreSupprimer