Bienvenue sur le blog des Entrepreneuses Créatives

lundi 4 mai 2020

Vendre des masques en tissu quand on est entrepreneuse

Nous sommes profondément indignées de voir passer sur les réseaux sociaux ces commentaires désobligeants de personnes trouvant déplacé la vente de masques en tissu par des couturières. Cela nous attriste car depuis huit ans, nous accompagnons des femmes douées de leurs dix doigts pour qui la création est non seulement une passion mais aussi un gagne-pain, non en fait un travail comme tous les autres. 

Ce travail elles se le sont construit elles-même. Souvent sacrifiant beaucoup de choses, de temps, d'économies, de vacances, parce qu'elles croient en un mode de vie plus sain, plus vrai, plus responsable et en un consommation respectueuse. Parce qu'elles souhaitent équilibrer leur vie de famille et leur vie personnelle, leurs raisons sont nombreuses et rarement motivées par l'attrait de l'argent.

A l'annonce du confinement, les expéditions pour celles qui privilégient souvent un envoi via Mondial Relay et les fermetures annoncées des bureaux de Poste ont vite stoppé leur activité. Les conséquences ont été immédiates pour elles dans une période qui normalement signe la reprise des marchés de créateurs, des commandes importantes liées aux mariages, baptêmes et communion que le printemps amènent chaque année.


Depuis quelques semaines seulement, un espoir renaît car pour certaines leurs talents de couturière devient une denrée indispensable dans la production de masque barrière en tissu. Elles répondent légitimement à une réelle demande existante en France : car se procurer un masque depuis le 16 mars est devenu mission impossible. Elles ont donc suivi les recommandations de l'AFNOR et elles ont mis en vente leurs masques en tissu. 

Mais voilà, comme rien n'est jamais simple en France, tout se complique quand les normes entre en jeu et les appellations, homologations et certifications débarquent. Masque "grand-public", masque de catégorie 1 ou 2... chaque jour amène son lot de surprises et à l'heure où les super-marchés mettent désormais en vente des masques jetables, de nombreuses entrepreneuses ont décidé d'arrêter la vente de leurs masques en tissu par peur d'encourir trop de risques. 


Heureusement, cette grande communauté d'entrepreneuses créatives est pleine de ressources, plusieurs d'entre elles ont donc poussé leurs recherches plus loin. Et il nous semblait utile de vous partager ici l'article de la créatrice Hello Pétronille : 

Quelles sont les règles à respecter pour vendre un masque en tissu artisanal ?


 Nous espérons que son article très complet vous aidera à prendre votre décision et nous vous invitons en commentaires à partager les liens de vos articles ou de ceux que vous avez lus à ce sujet. Aussi si vous souhaitez vendre les vôtres, vous pouvez contacter la plateforme du fait-main Pitimana qui propose des masques tissus à la vente.

2 commentaires:

  1. Merci pour toutes ces informations. Actuellement je confectionne benevolement avec un collectif de couturières des masques barrières au profite d'une communauté professionnelle territoriale de santé (CPTS) avec des tissus issus d'une collecte. Ces masques sont distribués et non vendus à des personnes identifiées par la CPTS. Nous faisons très attention au moment de l'assemblage des tissus à vérifier le tissage. Tout cela pour dire, que dans l'urgence, ces masques valent mieux que rien en complément des gestes barrières. Mais à l'avenir je pense en confectionner pour la vente avec des tissus certifiés. Ces informations me confortent dans ce que je pensais faire.

    RépondreSupprimer