Bienvenue sur le blog des Entrepreneuses Créatives

mercredi 8 août 2018

Fermeture de Dawanda : comment réagir ?

Comme un air de déjà vu.... Souvenez-vous, c'était l'été dernier et c'était la panique (à juste titre) pour les vendeurs du fait-main qui avaient construit leur activité et leur réputation sur le marketplace français Alittlemarket




C'est désormais le tour de Dawanda. La plateforme a annoncé début juillet, un peu comme une lettre à la poste, sa fermeture. Vous êtes concernés (consternés?) ? Vous vendez vos créations sur Dawanda et vous vous posez des questions quant à la suite à donner après le 30 août prochain, date à laquelle le marketplace d'origine allemande fermera ses portes ? Plusieurs solutions s'offrent à vous. 



1. Migrer vers Etsy 

Si elle n'est pas la solution que nous recommandons forcément, la migration de votre shop Dawanda vers Etsy est celle préconisée pour les vendeurs concernés (voir info sur le site). Vraisemblablement simple et gratuite, cette manip' vous permet de vous retourner facilement sans trop de réflexion. Notez cependant que malgré la notoriété mondiale du géant américain,  les intervenants y sont de plus en plus nombreux et la visibilité pour chacun s'appauvrit à chaque nouvel entrant....


2. Ouvrir votre propre site e-commerce

Et pourquoi pas prendre votre indépendance digitale et voler de vos propres aux ailes ? Il existe de nombreuses solutions abordables et simples pour construire votre propre boutique en ligne. parmi elles : Tictail, Bigcartel, 42stores, Wix, ou encore Shopify. Voici notamment le témoignage d'une créatrice ex-vendeuse sur Dawanda qui a fait ce choix : 


Fermeture de Dawanda : cette marchande a choisi de faire migrer sa boutique sur Shopify




3. Rejoindre un marketplace français à taille humaine.

Nous en parlons dans notre nouvelle édition de notre best-seller "Vendre et mettre en avant ses créations" (éd. Eyrolles) qui sortira à l'automne prochain, il existe de belles adresses françaises qui vous permettent d'ouvrir votre boutique pour vous lancer ou pour compléter votre offre. Parmi elles :


Mais la véritable réflexion à avoir, pour faire votre ou vos choix (les 3 solutions ci-dessus n'étant pas incompatibles) ne concerne pas tant le lieu de vente de vos créations que votre identité de créateur. Car que ce soit sur les moteurs de recherche ou sur les places de marchés (Etsy mais aussi Amazon Handmade - voir cet article du monde dont le titre est révélateur), le plus dur reste de sortir du lot. Pour cela, la solution que nous préconisons est "simple": créer et développer sa marque propre.




Créer sa marque et son identité

Pour ne pas être un vendeur parmi les autres, des petites mains dans l'ombre, pour éviter qu'à la question : "Oh il est chouette ton collier, tu l'as acheté où ?", la réponse soit le nom d'une marketplace et non le vôtre, il est important de vous pencher dès maintenant sur la création de votre marque et de son identité.

Notre livre aux éditions Eyrolles, "Créer sa marque pour small business" développe justement ce point : celui de la différenciation quand les entrepreneuses créatives sont de plus en plus nombreuses à se lancer. Oubliez le lieu de vente en ligne, il n'est au final que votre tiroir caisse : que vous vendiez sur votre propre site ou sur un marketplace, il vous faudra de toute façon miser sur votre identité de marque, votre ADN, vos valeurs, votre histoire... tout ce qui fait que vous êtes vous et que vous valez la peine d'être connu-e.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire